Article : Quand on parle de Risques Psycho-Sociaux (RPS), on parle de quoi ?

Quand on parle de Risques Psycho-Sociaux (RPS), on parle de quoi ?

Photo : Lucas DOLLINGER
Lucas DOLLINGER | Psychologue
31/07/2020 | Temps estimé de lecture : 1 min | 676 vues | 279 J'aimes

Chiffres clés sur les RPS

La notion de risques psycho-sociaux apparaît dans les années 2000, elle fait suite à un élargissement de la vision de l'absentéisme et du turn-over notamment dans les grandes entreprises comme ne pouvant être réduite à la notion de stress. Elles touchent tout milieu professionnel confondu.

En 2014, dans le Dictionnaire des RPS, Zawieja, Philippe. et Guarnieri, Franck, les définissent de la façon suivante :  "c'est l’estimation que se font les individus de la situation professionnelle et de leur capacité à la gérer". Le rapport subjectif de l'individu a son environnement est donc central et spécifique lorsqu'on par de RPS puisqu'on considère l'aspect psychologique et également relationnel du salarié à son environnement professionnel.

Ainsi, les RPS couvrent diverses formes d'expression comme des troubles du sommeil, de l'irritabilité, de l'anxiété, de la nervosité, la dépression pouvant conduire au suicide, un épuisement professionnel, de la violence au travail, diverses formes d'harcèlement, des conduites addictives,  troubles musculo-squelettique, maladies cardio-vasculaires etc … 

La prise en charge et notamment la prévention des RPS rentrent ainsi dans divers plan d'action au niveau national et européen pour améliorer la qualité de vie au travail (QVT).

Source·s

https://www.seuil.com/ouvrage/dictionnaire-des-risques-psychosociaux-philippe-zawieja/9782021109221

Cet article vous a été utile, vous l'avez apprécié, dites-le J'aime
279 mentions j'aime

Ne manquez aucune de nos actualités en vous inscrivant à notre newsletter.

Je m'abonne

Partagez cette page :